Agadez - Echange Agadez Niger

Aller au contenu
AGADEZ
La plus importante ville du nord Niger entre Sahara et Sahel.
Située à 900km à vol d’oiseau au nord de Niamey, au sud du massif de l’Aïr à l’embouchure de la plaine de l’Ighazer.
Chef-lieu d’une région de 615’000 km2 (soit 15 fois la Suisse).
Population : entre 100 et 150 000 habitants ?
Fondée au XI siècle au carrefour des principales routes transsahariennes.

Pendant les graves sécheresses des années 1970 à 1980 la ville a été un lieu de refuge pour de nombreux nomades ayant tout perdu.
Installés en périphérie de la ville, ces réfugiés de l’intérieur vivent souvent encore aujourd’hui dans des conditions difficiles.
Ville de commerce située dans une zone d’élevage et de cultures maraîchères.
Ville de passage sur un axe important de migration vers l’Europe par la Libye.
Agadez_28 copie.jpg
Agadez_30 copie.jpg
TOUDOU

Le quartier de Toudou et sa population à majorité touareg.
Lors des terribles sécheresses des années 1970 et 1980 sur l’ensemble du Sahel, les Touaregs, nomades, alors nombreux à vivre ainsi, sont venus se réfugier aux abords de la ville d’Agadez. Leurs animaux étaient morts, leur survie était en péril. En effet, toute l’économie traditionnelle de ce peuple est basée sur l’élevage extensif et le nomadisme qui y est lié : autosubsistance en grande partie grâce aux animaux et vente ou échange de ces animaux pour obtenir du mil, des tissus, etc. Les dattiers jouent également un rôle important.

La nourriture est presque exclusivement faite de lait de chamelle (très nourrissant), de dattes et de viande, auxquels s’ajoute le mil, mais pas forcément.
Pour l’habitat, l’armature des tentes est en bois de palmier doum et la couverture en nattes de palmier doum ou en peaux, selon les régions.
La sécheresse a rendu toute cette vie impossible. La ville leur paraissait le dernier recours pour obtenir de l’aide.

Ces Touaregs se sont donc installés aux abords de la ville, dans ce qui était alors une forêt, de façon provisoire. Mais la pluie n’est jamais revenue comme dans le passé et nombre d’entre eux n’ont plus jamais pu reprendre leur vie de nomade. Leur installation, de provisoire est devenue définitive.
Telle est l’origine du quartier de Toudou, qui, en langue haoussa, signifie dune.
Toudou_2010_017 copie.jpg
Toudou_2010_020 copie.jpg
Toudou_ao__t_2010_008 copie.jpg
Qui sommes nous ?
Voyageurs occasionnels ou réguliers au Sahara et au Sahel, nous avons au fil du temps tissés des liens d’amitiés. Une amie a émigré au Niger, les contacts sont devenus réguliers et le réseau s’est étendu.
Nous avons trouvé les moyens d’entretenir nos liens et de développer des collaborations concrètes. Au plus simple et selon leurs traditions, voyageurs, amis et partenaires ont constitué des associations à but idéal.
Réseaux Sociaux
Ecoles et Apprentissages
Retourner au contenu